Photo de l'accueil du cabinet

Diabète

Vous êtes diabétique ? Evidemment, vous savez que vous devez surveiller votre taux de sucre, vos yeux, vos pieds… Mais savez-vous que vous devriez également surveiller vos dents ?

Votre diabète a une incidence sur la santé de votre bouche.
En miroir, votre bouche a aussi une incidence sur l’équilibre de votre diabète !

Le diabète

Pourquoi le diabète favorise-t-il les maladies bucco-dentaires ?

Plusieurs modifications surviennent au niveau de votre bouche si vous êtes diabétique. Ces modifications augmentent la probabilité de voir apparaître des problèmes bucco-dentaires.

Votre bouche peut être plus sèche

Ceci est dû à une diminution de production de la salive, qui peut également avoir une consistance plus visqueuse. La salive ne peut plus jouer correctement son rôle de protection contre la plaque dentaire qui se déposera en plus grande quantité sur les dents. La sécheresse buccale est plus marquée en cas d’hyperglycémie.

Votre salive peut être plus sucrée

Or, sucre + plaque dentaire = acide. L’acidité dissout les tissus durs des dents, d’où un risque plus élevé de caries. La présence de sucre en plus grande quantité favorise également la présence d’autres micro-organismes, comme des champignons (risque de mycose buccale).

Altération des cellules de défenses (immunité)

Cela vous rend plus fragile aux infections, dont les gingivites (inflammation des gencives) et les parodontites (déchaussement des dents par perte du tissu de soutien des dents, appelé aussi parodonte). La parodontite est la 6e complication du diabète. Or les personnes diabétiques ont tendance à perdre le collagène des gencives, ce qui accélère la destruction du parodonte. De plus, le diabète cause une inflammation des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une diminution de l’afflux sanguin dans les minuscules vaisseaux (capillaires) des gencives. Ce déficit en apport sanguin nuit à la nutrition des gencives et en retarde la guérison : vous cicatrisez moins vite. Tout ceci explique pourquoi une maladie parodontale pourrait progresser plus rapidement si vous souffrez de diabète, et pourquoi il est plus difficile de réussir à la stabiliser.

Comment les pathologies bucco-dentaires influencent mon diabète ?

Les infections bucco-dentaires peuvent entraîner un déséquilibre de votre glycémie. Ce déséquilibre entraîne à son tour un risque accru de développer ou aggraver des infections buccales. C’est un véritable cercle vicieux !

Une carie non soignée, une gencive infectée, sont des portes d’entrée pour les bactéries. Les bactéries présentes dans votre bouche vont migrer dans votre circulation sanguine générale et peuvent venir se greffer sur différents organes à distance de votre bouche avec un risque d’infection.

Que faire en prévention ?

La première mesure essentielle est de bien contrôler votre taux de sucre (glycémie) en partenariat avec votre médecin généraliste ou votre endocrinologue.
Chez la personne dont le diabète est équilibré, le tissu gingival se comporte de façon presque normale. Par contre, chez la personne dont le diabète est mal équilibré, la perte osseuse est particulièrement grave.

Une alimentation équilibrée, en évitant un apport de sucre trop important et les grignotages, ainsi qu’un brossage efficace au moins 2 fois par jour, et idéalement après chaque repas, sont les mesures de base, incontournables, à mettre en place au quotidien afin de maintenir votre bouche en bonne santé et éviter les complications.

Il est important de réaliser un bilan bucco-dentaire, et en cas de découverte de pathologies, de les traiter afin de rétablir l’équilibre de votre bouche.
Par la suite, une visite de contrôle ainsi qu’un nettoyage prophylactique sont nécessaires tous les 6 mois, voire plus si nécessaire (par exemple en cas de maladie parodontale non stabilisée).

Quelles précautions chez le dentiste ?

Si votre diabète n’est pas bien équilibré, certaines précautions sont à prendre avant un soin dentaire ou un nettoyage prophylactique.

Le dentiste vous prescrira une antibio-prophylaxie flash, c’est-à-dire une prise unique d’antibiotique, à prendre 1 heure avant votre RDV. En effet, le diabète a une incidence sur la qualité de la cicatrisation (en perturbant les capillaires sanguins) et augmente le risque infectieux (altération du système immunitaire). L’antibiotique pris juste avant l’acte dentaire va vous protéger en évitant une bactériémie, c’est-à-dire lorsque trop de bactéries passent dans votre circulation sanguine.